Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

une recette classique pour le réveillon

le poulet sublimé baignant dans son jus d'Ecosse

comme on dit dans les restos pompeux, chers et pas toujours bons

Se verser un verre de whisky et le boire avec modération pour s’assurer de la qualité du jus d’Ecosse et se donner le courage de cuisiner pour le Réveillon.

Prendre un poulet label Rouge, élevé au grain de malt, d’environ 1 kg et la bouteille de whisky. Prévoir du sel, du poivre, une gousse d'ail, du thym, de l’huile d’olive et des bardes de lard.

Barder le poulet, le saler, le poivrer, lui injecter 2 dl de whisky dans la jugulaire droite, lui enfourer une gousse d'ail et ajouter un filet d’huile d’olive. Préchauffer le four à température moyenne (220° C ou thermostat 5) si chaleur tournante.

Se verser un verre de whisky et le boire en attendant que ça chauffe.

Mettre le poulet au four dans un plat de cuisson approprié, arroser de 3 décilitre de jus d’Ecosse et boire le reste de whisky au fond du verre mesureur.

Renouveler cette dernière opération d’arrosage après avoir enfourné le volatile (le poulet pas l’alcool).

Après un quart-beurre, ouvrir le four pour surbeiller la buisson du poulet.

Brendre la vouteille de biscuit et s’envoynet une bonne rasade.

Après un tard… un far t’heure… après un moment quoi, dituber jusqu’au bour.

Oufrir la borte, reburner, revourner… mettre le noulet dans l’aurte sens.

S’asseoir sur une butain de chaise et se reverdir 2 ou 3 verts de ouisti.

Buire, tuire, cuire le loulet bandant une demi-heure.
Et hop ! 3 berres de blus.

Se rebercer une bonne volée de boulet… non, de wysty.

Rabasser le loubet (qu’est tombu bar terre !!), l’ettuyer et le voutre sur un blat.

Se béter la fihure cause du gras sur le barrelage de la buisine.

Ne pas essayer de se relever.

Déciver qu’on est bien par derre et finir la mouteille de misky.

Blus tart, ramber jusqu’au lit, dorbir ze qui reste de la mouit. Ne ba rébondre aux sonneries des zinvidés mais rébondre au bordable gon est patraque et grippé et qu’on nanul la rébeillon, oui merzi bonanée ossi et a demain…

Le lendemain matin, prendre un gramme de paracetamol, manger le poulet froid avec la mayonnaise en tube et nettoyer le bordel foutu dans la cuisine. Envoyer des sms et des mails aux amis pour s’ecuser mais bon un coup de froid est si vite arrivé et oui d’accord je vais me faire un bon grog.

Demain la recette du steak au rhum.

Tag(s) : #Les Associations de la neurologie

Partager cet article

Repost 0