Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hanhemann, inventeur de l'homéopthie

Hanhemann, inventeur de l'homéopthie

En 1700 les jésuites Portugais (la compagnie de Jésus) avaient observé au Pérou que les Incas se traitaient des fièvres des marais, du mauvais air (malaria) en mâchant l’écorce d’un arbre le cinchona qu’on déforma en quinine. Le premier antipaludéen. On en tira quelques alcools appréciés, le Quinquina, les anglais d’Inde le mélangèrent au Gin pour en faire le Gin tonic et si vous lisez la notice le Schweppes en contient aussi.

Le Dr Hahnemann vers 1800 décide de tester, alors qu’il n’était pas malade, le cinchona sur lui-même et constate que les effets secondaires, fièvre, sueurs, étaient les mêmes que ceux de la malaria. Il imagine alors que l'action curative d’une molécule pouvait reposer sur la similarité entre les symptômes de la maladie et les effets secondaires  produits par le médicament. D'où la découle la première loi de l'homéopathie : Similia similibus curentur, ou « les semblables guérissent les semblables ». Hahnemann nomma cette nouvelle thérapie « Homéo » (semblable) « pathie » (souffrance). Il continua donc à tester d'autres molécules, comme la belladone, le camphre et l'aconit, pour étudier les symptômes qu'ils provoquaient.

La méthode dut être efficace puisqu’il mourût à 88  ans à une époque où l’espérance de vie ne dépassait pas 33 ans…âge connu pour être classé parmi les seniors dans les boites d’informatique de Sophia-Antipolis et dans la carrière de messie au Moyen-Orient.

 

Pour nos amis adeptes de la phyto-thérapie quelques anecdotes…

 L'amanite tue-mouche (amanita muscaria) est un très joli champignon vénéneux. On le voit sur la couverture de l'album de Tinitin "L'ile mystèrieuse". Corolle blanche à ronds rouges, il est très facile à trouver. Ses principaux poisons sont l'acide ibotéique (acide aminé isolé dans les années 60) et la myco-atropine (atropine de « myco » qui veut simplement dire champignon), surtout présente dans le revêtement coloré du chapeau, qui en séchant se transforme en muscarine, dix fois plus active. Rappelons que la belladone (qui veut dire belle femme en italien) était utilisée en collyre chez les blondes aux yeux bleus pour se dilater la pupille et faire croire qu'elles avaient les yeux noirs...les temps changent! A l'époque, cette dilatation pupillaire les empêchant de bien voir, elles succombaient aux avances des hommes disgracieux (on dit que ce fut le cas de La Jonconda).

Ce champignon, consommé par les rennes, est un puissant hallucinogène très prisé par les chamans des peuples de l'Arctique. On pense d’ailleurs que les rennes du père Noël « croient » qu’ils planent après avoir absorbé ce champignon d’où la légende…

Les toxines de l’amanite provoquent des convulsions suivies d'une sensation d’ivresse puis d'une période de sommeil ou d’état second avec des visions très vives. L’initié se réveille très joyeux et stimulé, en pleine forme. Il ressent toutes choses avec une acuité démultipliée.

Des chercheurs scandinaves ont annoncé avoir réussi à extraire de l'amanite tue-mouche un autre composant, la THIP (tetrahydro-oxalopyridine), susceptible d’applications lors de transplantations cardiaques et en neurologie. La THIP pourrait empêcher la production d'anticorps lors de greffes d'organes et diminuerait donc les risques de rejet.

Observons aussi que l’amanite contient aussi un stimulant de l’Ach (acetylcholine) sur ses récepteurs muscariniques, voie prometteuse pour la maladie d’Alzheimer mais aussi le traitement de certains troubles neurovégétatifs. Il ya d'ailleurs assez peu d’Alzheimer dans les tribus de l’Arctique et chez leurs chamans. Modérons cette note optimiste car il faut dire que leur espérance de vie n’excède pas 33 ans…(l’âge où on est considéré comme senior dans la carrière de messie et les boites d’informatiques donc placardisable).

Cette information (sauf les parties ironiques) est inspirée du Bulletin Electronique de Norvège (N°31) daté du 9/09/2002 et rédigé par l'Ambassade de France en Norvège. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT, accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Pour nos amis bricoleurs rappelons la formule du LSD: un peu de di-hydro-ergotamine plus connu sous le DHE en vente libre dans toutes les pharmacies comme (mauvais) traitement de fond de la migraine et un chouia de Di-éthyl-amide...(je ne donne pas la proportion). L'ergot de seigle est une petite moisissure du seigle et "l'ergot de seigle" se dit en langue germanique Lyserg Straub a quoi on ajoute ce Di-éthyl-amide pour faire la lettre D. L'ergot de seigle a haute dose est responsable de l'ergotisme, spasme des petites artères qui donnent l'impression que le corps brule: au Moyen Age, surtout dans le Limousin, une épidémie de ces moisisssure du seigle créa ce qu'on appela le "mal des ardents" (brulaient) mais l'église ne l'imputa pas au diable car des prètres étaient touchés! On chercha donc la cause et c'est le vrai début de la médecine moderne...
Un chercheur Suisse, Her Doctor Hoffman, en travaillant sur la DHE pour la migraine, rajouta du Diéthylamide et comme tout bon chercheur trempa son doigt dedans pour gouter...mauvaise pioche, il est rentré chez lui sur son vélo mais plutôt comme le vélo des gamins de E.T., un vélo volant! Il avait découvert le LSD. Les Beatles se sont emparés des initiales pour écrire leur chanson Lucy in the Sky with Diamonds (LSD)...grâce a quoi EMI, leur firme de disque, fit fortune et pu investir dans l'imagerie médicale et mettre au point le 1er Scanner! Le EMI-scanner. Yves Coppens, qui dit n'avoir pris d'autre drogue que le vin de Bordeaux, en découvrant un petit squelette de la première femme, écoutait cette musique et appela donc cette femme non pas Eve mais...Lucy! Comme quoi...

Le célèbre Julien Sorel Huxley avait un frère: Aldous Huxley...qui écrivit "le meilleur des mondes" dans lequel il raconte les effets du "soma" une drogue qui rend heureux...Aldous fut un grand propagandiste du LSD. Comme Freud le fut pour la coke. C'est l'occasion de rappeler que les drogues sont de terribles bombes atomiques pour les neuromédiateurs du cerveau et que ceux qui en parlent sont les survivants. Ne vous droguez pas, combattez la drogue, refusez même le joint (OGM manipulé qui contient 10 à 14 fois plus de substance nocive, le tetrahydrocanabinol que dans les années 68).

Le film des studios Disney "La princesse et la grenouille" montre ce qu'il ne faut pas faire...mettez vos enfants en garde! Les grenouilles sont une source potentielle de salmonelose (infection grave), un baiser peut donner une maladie, plutôt qu'un prince charmant...

Enfin, un de médicaments les plus actifs de la maladie d'Alzheimer est très simplement issu d’une jolie fleur : le perce-neige…

Les anticancéreux ne sont pas en reste, l’if de vos haies donne le Taxol et la petite pervenche de Madagascar, la pervincamine. Quand aux anti-rejets de greffe, ils sont issus d’une moisissure des troncs scandinaves…

Tag(s) : #Les Associations de la neurologie, #le périphérique...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :