Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les crampes ont des causes variées. Un vrai casse-tête!

Les crampes ont des causes variées. Un vrai casse-tête!

Les crampes par définition sont des contractions douloureuses d’un muscle. Les causes sont fort diverses… On fait un premier tri selon leurs circonstances de survenue :

*Au repos.

*A l’effort : une intolérance après peu d’effort qui cède quand on ralenti et permet de repartir (second souffle) si elle s’accompagne d’urines rouges (et parfois de vomissements) est très suspecte d’être une (rare) maladie du métabolisme des muscles, soit du glycogène soit des graisses…

C’est l’EMG pratiqué par le neurologue qui permet de faire le tri sur les causes :

Si pendant la crampe, l’EMG est normal cela oriente cers 2 grandes causes métaboliques, les glycogénoses ou les lipidoses : ce sont des déficits en certains enzymes du muscle, ce sont des maladies rares, héréditaires.

Le déficit peut porter sur les enzymes suivants :

  • en phosphorylase : syndrome de Mc Ardle, Glycogénose de type V.

Elle survient chez l’enfant, l’adolescent, plus rare chez l’adulte.

Génétique : autosomique récessive.

Les signes : fatigabilité qui cède au repos, si on poursuit l’effort plus modérément…second souffle.

Test de l’ischémie couplé à une minute d’exercice : pas d’augmentation d’acide lactique.

Biologie : myoglobinurie (50%) qui donne des urines rouges, un acide lactique bas en post effort.

Biopsie musculaire.

Traiter : limiter l’effort, 100g de glucose.

  • en phosphofructokinase : Glycogénose de type VII ou maladie de Tarui, il ressemble au McArdle (fatigue, algies), les crampes cessent au repos mais il vomit+++,

L’emg est normal.

Biopsie.

Le déficit enzymatique existe dans les Globules Rouges.

Test d’effort sous ischémie : l’acide lactique reste anormalement bas après l’effort.

Mais il n’y a pas de traitement efficace.

  • en carnitine-palmityl-transférase : elles apparaissent 1 à 4h post effort et durent plusieurs jours. : fatigabilité mais « second souffle » (poursuite effort mais modéré).

Les cpk (enzymes musculaires) sont augmentées et souvent… il y a une myoglobinurie.

Traitement : repas riche en glucides.

Si les crampes sont électriquement actives (en emg) : elles ont des décharges spontanées de potentiels amples à fréquence élevée…150 à 300Hz.

Elles ont pour causes :

*une polyneuropathie : chez l’alcoolique, le diabétique etc. c’est l’atteinte des fibres nerveuses qui se rendent aux muscles (dans le cas des crampes)

*une sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot, constamment mortelle, très rare, c’est l’atteinte des neurones moteurs (pas des fibres sensitives) dans la moelle. Les muscles bougent sous la peau sans déplacer le membre (fasciculations).

*maladies des crampes de Wernicke et Wilder, bénin !

*crampes essentielles…ce sont celles dont on n’a pas trouvé la cause !

Enfin, la plupart des crampes, sont dues a un excés d’effort, a un simple manque en potassium (corrigé par banane ou fruits secs), a une carence en sodium (le sel), a un manque d’hydratation pendant les efforts.

Donc pas de crispation ! La crampe a souvent une solution.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :